Cookie Consent by Trebas Institute L’histoire des écoles de cinéma | Blogue | Institut Trebas

L’histoire des écoles de cinéma

Quelle école de cinéma vous rapprochera de vos objectifs?

La réalisation cinématographique est considérée comme un nouvel art et métier du XXe siècle et est en développement et changement constant.

 

A la fin des années 80, lorsque j’ai fréquenté l'école de cinéma d'une université, le département de cinéma était dans un sous-sol sombre et froid où les salles de montage se trouvaient à côté de la fournaise. Il y avait très peu d'argent investi dans le programme et la plupart, sinon la totalité, de l'équipement cinématographique / vidéo ne fonctionnait jamais correctement. J'ai dû louer mon propre équipement pour mon dernier grand projet de film parce que les caméras qu'ils avaient ne se synchronisaient pas correctement, donc les problèmes de son étaient une préoccupation constante.

 

Il est vrai que pendant la majeure partie du XXe siècle, les écoles de cinéma faisaient l’objet de dérision des campus! La faculté et l'administration ni comprenait, ni soutenait l’idée et trouvait prétentieux le concept d'école de cinéma dans son ensemble. Ils nous traitaient comme des aspirants à la réalisation de films qui n'avaient aucun espoir de créer des films à succès commercial. Je crois que cette attitude des professeurs était en grande partie due au fait qu'ils n'avaient pas réussi leur propre carrière, alors pourquoi ou comment leurs nouveaux étudiants inexpérimentés pourraient-ils réussir? C'était une position prise par la plupart des écoles de cinéma à l'époque.

 

Il y avait aussi la question de la faculté - le dicton - « ceux qui ne peuvent pas, l’enseignent ». Donc, il y a eu un afflux de ceux qui ne pouvaient pas réussir dans l'industrie, simplement amers au sujet de leurs expériences affectant l’opinion des nouveaux étudiants envers la possibilité de leur succès futur.

 

La faculté de cinéma critiquait un bon récit sans véritable justification ni connaissance pratique de la façon dont un film devait être correctement structuré. À l'époque, la plupart des écoles de cinéma pouvaient s'en tirer avec des professeurs qui n'avaient jamais fait de film, mais ils pouvaient pourtant critiquer le travail des étudiants en fou. C'est étrange n'est-ce pas?

 

Aujourd’hui, les écoles de cinéma les plus respectées ont finalement compris qu’il faut embaucher des cinéastes à succès pour enseigner ou diriger le programme de cinéma. Cela est nécessaire pour produire des films d'étudiants à succès et, par conséquent, de jeunes cinéastes à succès.

 

Malgré l'environnement négatif de certaines des premières écoles, les étudiants ont prouvé que la faculté avait tort en réussissant en tant que grands producteurs et réalisateurs. Il y avait quelques réalisateurs travaillant à Hollywood au début des années 70 qui ont fréquenté une école de cinéma dans les années 60, comme Martin Scorsese (étudié à NYU) et Francis Ford Coppola (étudié à UCLA). Ils faisaient de petits films indépendants et leur carrière commençait à s'épanouir.

 

C'était aussi une époque où de nombreux jeunes cinéastes avaient également la chance de travailler avec des producteurs de films d'exploitation à petit budget tels que Roger Corman ou William Castle et n'empruntaient pas nécessairement la voie de l'école de cinéma.

 

Mais vint ensuite un groupe de diplômés des écoles de cinéma du sud de la Californie qui ont eu la chance de faire des films tels que Steven Spielberg (État de Cal, Long Beach) et George Lucas (USC) qui changerait Hollywood et la façon dont les écoles de cinéma étaient perçues.

 

Les écoles de cinéma ont commencé à mettre au défi leurs étudiants en leur demandant de produire d'excellents films de fin d'études, ce qui les a aidés à créer et à bâtir des portfolios solides. Un portfolio de films solide est ce dont la plupart des étudiants en cinéma et en beaux-arts ont besoin pour prouver qu'ils sont dignes de rejoindre l'industrie cinématographique actuelle. Et donc, certaines écoles de cinéma se donneront pour mission de vous rapprocher de vos objectifs de carrière en vous aidant à bçatir ce portfolio! Plus d'informations sur la création de portefeuille dans un autre article du blog Trebas à venir!

 

Par Kalman Szegvary, MFA, responsable de la production cinématographique et télévisuelle

Institut Trebas – Toronto


Explorez les catégories

Back to top